Mettre une autre réalité sur les images télévisées des réfugiés

Marie Magnin

Un jour un post sur Facebook révèle à Marie Magnin que des réfugiés sont hébergés à un pâté de maison de chez elle, et elle n’en savait rien.
Elle va sur place et découvre ce monde invisible, pourtant à côté de chez elle. Cette rencontre va la mener jusqu’à « La Jungle » à Calais où elle met une réalité sur des images télévisées.

Après une école de journalisme, Marie Magnin a commencé sa carrière en presse écrite. Très vite, elle est devenue journaliste reporter d’images pour la télévision, puis chef monteuse. En parallèle, elle a suivi une formation continue en photographie à l’école Gobelins.
En tant que journaliste, elle a beaucoup travaillé sur des reportages courts pour les journaux télévisés, tout l’inverse de sa démarche photographique actuelle qui s’inscrit plutôt dans la durée. « La photographie me pousse à réfléchir », dit-elle.

À voir aussi