Alzheimer est une mort naturelle

Bernard-Elie Torgemen

Il est un psychanalyste non conventionnel et non conventionné.
Il a travaillé plus de 30 ans dans l’accompagnement de patients Alzheimer.

Il nous présente sa compréhension de la maladie, avec à la fois une réalité très dure et un message d’espoir qui est qu’on peut sans doute éviter d’avoir Alzheimer en parlant de la mort aux enfants dès leur plus jeune âge.
A 7 ans, un enfant apprend qu’il est mortel, parfois il ne l’apprend pas, et ses chances d’avoir Alzheimer sont très largement augmentées.
Parler de la mort aux enfants dès la maternelle est une manière de les aider et peut-être de prévenir l’arrivée de la maladie en fin de vie.

À voir aussi